Réponse du CCNE au Ministère des Solidarités et de la Santé sur les enjeux éthiques de la vaccination des enfants de 5 à 11ans contre la Covid-19

L’acceptabilité de la vaccination des enfants de moins de 12 ans a été de nouveau posée, à travers une nouvelle saisine du ministre des solidarités et de la santé, transmise au CCNE le 26 novembre 2021.
Logo CCNE
Partager sur email
Email
Partager sur print
Imprimer
l'article
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter

Depuis un an, le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) a été invité à instruire la question de la vaccination contre la Covid-19 à trois reprises, non seulement en répondant à des saisines ministérielles, mais aussi en souhaitant aider la société à réfléchir collectivement à cette question importante de santé publique

L’acceptabilité de la vaccination des enfants de moins de 12 ans a été de nouveau posée, à travers une nouvelle saisine du ministre des solidarités et de la santé, transmise au CCNE le 26 novembre 2021.

Cette quatrième réflexion du CCNE sur la vaccination contre la Covid-19 renforce l’idée que, dans ce domaine, l’évaluation bénéfice-risque devra se conduire en situation d’incertitude, un constat qui renvoie chacun à sa propre réflexion, mais qui implique aussi une éthique de l’information.

La ligne directrice dans cette réflexion éthique du CCNE a été dictée par le bénéfice individuel de l’enfant et, secondairement, le bénéfice collectif, à condition qu’il conduise également à un bénéfice pour l’enfant. Elle s’appuie tout d’abord sur les faits disponibles et sur les réflexions liées aux incertitudes de la situation actuelle.

Pour accéder à la réponse cliquez ici

X